Le père n’a pas pu résister à la beauté du chien Un homme laisse 300 chiens de refuge passer la nuit dans sa maison pour les protéger pendant l’ouragan.

244

Il n’y a rien de pire que de voir des animaux sans abri errer dans la nature à la recherche d’aide. Nous n’avons pas besoin de nous forcer à agir comme un ange, mais nous devrions simplement choisir la bonté chaque fois que nous le pouvons. L’homme de cette histoire fait de même. Il a offert une nuitée à 300 chiens pour les garder en sécurité pendant l’ouragan. Faites défiler !

Ricardo Pimentel est le propriétaire de Tierra de Animales, un sanctuaire pour animaux situé dans la banlieue de Cancun. Il est entouré par la jungle. Au cours des neuf dernières années, il a pris soin et donné un foyer à plus de 500 animaux — dont des chats, des chiens, des poulets, des dindes, des chevaux, des moutons, des cochons, des vaches et des ânes errants.

Lorsque l’ouragan Delta s’est abattu sur les côtes de Cancun, M. Pimentel a dû faire des choix. Il s’inquiétait de la sécurité des chiens des refuges. Leurs abris n’étaient pas assez solides pour résister à une tempête de catégorie 4. L’homme a pris les choses en main. Il a décidé d’amener les 300 chiens dans son refuge pour qu’ils y passent la nuit. Cela pourrait les protéger de l’ouragan.

Il a partagé ses idées avec les volontaires et tous se sont joints à lui. Il leur a fallu environ cinq heures pour rassembler les chiots et les ramener à l’intérieur avant que l’ouragan ne touche terre. Bien que ce ne soit pas une tâche facile, ils s’en sont acquittés. Les 300 chiens sont tous restés en sécurité à l’intérieur de sa maison.

«Nous avons dû les faire entrer en laisse deux par deux», a raconté Pimentel à The Dodo. «Certains d’entre eux ont peur ou ne savent pas comment marcher en laisse, alors nous avons dû les porter jusqu’à la maison, mais au final, cela en valait la peine car ils sont tous en sécurité.»

Au début, la grande bande a effectivement trouvé difficile de rester dans une si petite maison. Ils ont fait un peu de désordre. Mais tout le monde a semblé s’entendre par la suite. «Ils se sont en fait très bien comportés toute la nuit», a-t-il dit.

Heureusement, l’ouragan n’était qu’une tempête de catégorie 2 lorsqu’il a frappé le sanctuaire. Le lendemain matin, une fois les travaux terminés, Pimentel et les bénévoles ont dû effectuer de nombreuses réparations et enlever les arbres et les branches des abris pour animaux.

300 chiens de refuge sont restés dans sa maison jusqu’à 17 ou 18 heures avant de retourner dans leurs abris. Ils sont tous en sécurité pendant l’ouragan.

Veuillez PARTAGER cette histoire avec vos amis et votre famille.