Un chef au grand cœur nourrit les chiens errants avec les restes des banquets d’un hôtel de luxe

331

Le chef cuisinier J.Gourmet a trouvé un moyen astucieux et généreux d’offrir de la nourriture aux chiens de sa ville en leur offrant tout simplement les restes de nourriture d’hôtels de luxe. Son action anti-gaspillage est en partenariat avec plusieurs associations de la ville de Abu Dhabi dont The Doggy Bag Initiative qui est par ailleurs soutenu en personne par J.Gourmet.

Depuis que cette histoire a fait le tour d’Internet et a fait la une des journaux aux Émirats arabes unis…et, de très nombreux établissements hôteliers ont également suivi le chemin pour aider les chiens des rues à mieux vivre !

J.Gourmet et ses équipes préparent de la nourriture pour les chiens errants

Mais concrètement comment cette action anti-gaspillage alimentaire est-elle organisée ? Tous les jours, de très nombreux clients viennent manger au restaurant 5 étoiles de l’établissement hôtelier Fairmont de la ville de Abu Dhabi.

Et le chef cuisinier J.Gourmet constate qu’une très importante quantité de nourriture est laissée dans les assiettes. C’est alors qu’il a eu la formidable idée de récupérer tous les restes comestibles pour les chiens et d’en faire de la pâtée.

J.Gourmet s’occupe de récupérer les aliments non consommés dans de grands sacs alimentaires et plusieurs associations de la ville viennent les chercher pour les transformer et ensuite les offrir aux chiens errants.

Au début, lorsqu’il a commencé à mettre au point ce plan, J.Gourmet ne savait même pas si les animaux allaient apprécier cette nourriture. Mais après seulement quelques jours, il a observé que les chiens errants mangeaient avec délice cette nourriture de luxe et il a donc décidé de continuer.

En revanche, il est évident que certains aliments proposés dans le restaurant sont totalement contre indiqués pour les chiens errants. Par exemple, toutes les sauces sucrées, les desserts ou encore les fromages ne sont pas redonnés aux chiens errants. En revanche, tout ce qui est riz, viandes, légumes et poissons sont redistribués aux associations pour le bonheur des chiens !

Doit-on nourrir les animaux errants par soi-même ?

Ceux qui aiment les animaux l’ont fait au moins une fois dans leur vie : nourrir un petit chien vagabond qui reste des heures près de la maison, du bureau ou du parc là où nous emmenons nos chiens. En effet, il est de bons cœurs dans ce cas, de lui apporter de la nourriture et de l’eau pour le rafraîchir en attendant l’arrivée du propriétaire légitime ou encore d’une association de protection des animaux… Malheureusement, la sollicitude à l’égard des animaux perdus ou abandonnés n’est pas bien vu par la justice et dans certains pays, dès que vous nourrissez un chien errant, vous en devenez responsable.

C’est pourquoi, si vous voyez des chiens errants dans votre ville, nous vous conseillons de contacter une association de défenses des animaux qui fera le nécessaire pour les nourrir, les soigner et leur venir en aide… sans que vous ayez à subir des torts éventuels

L’idée de J.Gourmet a fait le buzz sur Internet

Il est facile de comprendre que nourrir les chiens errants est quelque chose de très difficile et surtout de très coûteux. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines municipalités peu scrupuleuses choisissent d’euthanasier les chiens plutôt que de leur venir en aide. Mais, heureusement à Abu Dhabi, il existe des associations qui prennent soin des animaux et des personnes comme J.Gourmet qui mettent toute leur énergie pour trouver une solution à ce problème.

D’ailleurs, le chef cuisinier J.Gourmet a choisi de rendre public son idée en la partageant sur son mur Facebook. On peut y voir plusieurs photos qui montrent comment est transformée la nourriture du restaurant de l’hôtel et observer les chiens manger avec gourmandise.

Une partie de la nourriture est aussi destinée à des refuges d’accueil pour les chiens errants ainsi qu’à certains cabinets de vétérinaire qui soignent des animaux de la rue.

Depuis, l’association « Animal Action UAE »  s’est  à son tour largement impliquée dans cette action ce qui a favorisé encore de meilleurs résultats. Mais l’objectif est qu’un maximum de restaurants et d’établissements hôteliers participent à ce projet afin d’éviter de jeter de la nourriture à la poubelle inutilement.

À noter aussi que seulement sept jours après le lancement de cette idée à la fois géniale et généreuse, le nombre de participants à cette action alimentaire pour les chiens  errants a été multiplié par deux. L’impact sur Facebook et les réseaux sociaux a d’ailleurs permis de déployer plus facilement toutes les énergies nécessaires à ce plan d’action.

D’autres villes ont également lancé leur propre plan d’action pour nourrir les chiens errants. En Pologne, certaines municipalités ont choisi par exemple d’installer des distributeurs de croquettes dans les rues où ont l’habitude de vivre les chiens errants. Le système fonctionne très bien et encore une fois il est soutenu par diverses associations de défenses des animaux.

Le problème des chiens errants est souvent très difficile à gérer, notamment dans les villes où ils sont nombreux et parfois agressifs. Toujours est-il, qu’il est inconcevable de penser une cohabitation entre l’homme et le chien des rues. Au-delà de leur venir en aide en les nourrissant comme le fait J.

Gourmet ou en leur offrant des soins vétérinaires de nécessité, il faut réguler leur population en construisant davantage de refuges d’accueil ou pourquoi pas aussi en les proposant à l’adoption. Tous les chiens errants ne sont pas agressifs, très loin de là, et certains ont la chance de retrouver un foyer d’accueil.

 

Chaque année des milliers de chiens errants qui meurent de faim dans les rues de nos villes, dans tous les pays et sur tous les continents.

Si vous êtes sensible à la cause animale et que vous voulez soutenir le projet du chef cuisinier J.Gourmet, vous pouvez partager cet article sur vos réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook. En faisant connaître cette histoire, vous allez peut-être créer des vocations chez des chefs cuisiniers qui pourront à leur tour recycler les restes de nourriture pour nourrir des chiens errants.