Une fillette de 5 ans vide sa tirelire pour aider un ami d’école en difficulté financière

368

La générosité des enfants ne connaît vraiment pas de limites et, dans la plupart des cas, nous devrions nous référer à eux en matière de bonnes actions. Compassion, amitié, amour : des thèmes importants qu’un enfant de 5 ans connaît souvent mieux qu’un adulte de 35 ans.

Sunshine Oelfke est une petite fille de 5 ans qui est devenue la fée de son quartier et qui est entrée dans le cœur de beaucoup de ses concitoyens grâce à un simple geste plein d’amour. La petite fille a ouvert sa tirelire et l’a vidée de toutes ses économies, car elle devait absolument aider un ami d’école dans le besoin.

- Ad -

À l’école que fréquente Sunshine, chaque enfant reçoit du lait comme collation quotidienne, mais seulement si les parents ont payé leurs frais de cantine. Certains enfants peuvent ne pas avoir de lait en raison d’une situation familiale et financière instable.

Face à de telles situations, les enseignants ne peuvent que témoigner de leur chagrin lorsqu’ils sont contraints de refuser du lait aux enfants. Sunshine Oelfke, cependant, ne voulait pas céder à une telle injustice et, une fois rentrée chez elle, a décidé d’ouvrir sa tirelire pour partager ses économies avec son jeune ami.

Lorsque la grand-mère, Jackie, a vu que la petite fille semblait vouloir de l’argent, elle lui a demandé pourquoi. La réaction de sa petite-fille l’a fait fondre en larmes. La petite fille lui avait d’abord dit qu’elle allait apporter de l’argent à l’école pour le lait et sa grand-mère lui a dit de ne pas s’inquiéter, car elle avait déjà payé ses cotisations ; à ce moment-là, la petite fille a regardé sa grand-mère et a répondu : «La mère de mon camarade n’a pas d’argent pour le lait, alors que moi si.»

La grand-mère est alors intervenue pour aider Sunshine dans sa mission en envoyant l’argent aux professeurs.

C’est un geste généreux qui a ému beaucoup de gens, à tel point qu’une «petite» collecte de fonds (19 000 dollars !) a été mise en place, grâce à laquelle plus aucun enfant de l’école ne sera privé de sa ration de lait.